La Thibérienne ne méritait pas ça.

26 mai 2017 - 19:29

La Thibérienne ne méritait vraiment pas ça, une équipe Thibérienne séduisante qui s'est mise au niveau de Trélissac et qui aurait dû remporter cette finale dans le temps règlementaire. Sauf que....1) un pénalty imaginaire sifflé pour trélissac, 2° le gardien Trélissacois qui ceinture dans sa surface l'attaquant Thibérien qui filait vers le but, et 3° toujours le gardien Trélissacois qui fait une vilaine faute hors de sa surface sur Patrice DONDA, non sanctionné. Cela fait beaucoup de décisions vraiment très surprenantes de l'arbitre central de cette finale, au moins sur ces trois actions de jeu, pourquoi cela ????, quoiqu’il en soit cela a eu une influence certaine sur le score final. La Thibérienne hier à Port Sainte Foy à fait honneur au football  aussi bien dans l’état d’esprit, dans le jeu produit, que tactiquement et respectant parfaitement le plan de jeu mis en place par l’entraineur Dragan KESEROVIC. Félicitations aux hommes de Fred VENOU, Trélissac est un beau vainqueur .Félicitations et respect pour La Thibérienne qui est le vainqueur moral de cette finale du département. Félicitations également au club organisateur Pays de Montaigne pour la parfaite organisation et merci à tous les bénévoles du club. Félicitations à Eric LACOUR et son équipe (Président de la commission des coupes au District Football Dordogne). Cette journée restera dans les mémoires, car La Thibérienne à montrer une très belle image du club, j’en suis très fier. Le Président, Bernard LAGARDE.

vendredi 26 mai 2017

 

Une finale défensive

Dans un match fermé, Trélissac a du en passer par l'épreuve des tirs aux buts pour disposer d'une belle et solide équipe thibérienne.

Les trélissacois peuvent laisser éclater leur joie, ils conservent
leur titre malgré un match très compliqué.
© Sylvain Desgroppes.
Ce jeudi, c'est la finale de la coupe de la Dordogne qui clôturait la journée de coupes. Au programme, une opposition sur le papier déséquilibrée entre la réserve trélissacoise, favorite logique du match avec son statut de Régional 1, et l'équipe de Thiviers (R4), emmenée par Dragan Keserovic et qui lutte encore pour tenter d'accéder en Régional 3.
Mais il y a un script, et il y a l'improvisation. Et cette fois encore, comme le football aime le faire, le scénario aura vite changé. On entame à peine la deuxième minute de jeu que déjà, Adrian Dubut, en bon capitaine, montre la voie à son équipe en ouvrant le score. Thiviers voulait entamer le match sans complexe, c'est réussi.
C'est encore Thiviers qui est dangereux sur un long coup de pied arrêté par dessus la défense d'une équipe de Trélissac qui n'est décidément pas rentrée dans son match. Même si progressivement, le favori supposé met le pied sur le ballon. A l'image de ce petit festival de Fournier côté droit, qui trouve Agrain en retrait. Mais le capitaine croise trop sa frappe (21e).
Si Trélissac tient maintenant le ballon, les occasions se font rares. Et cette grosse situation d'Agrain ne permet de tirer de réelles satisfactions. Le jeu trélissacois est insuffisant pour déséquilibrer une équipe de haut de tableau de R4, meilleure défense de ce niveau, et qui sous les ordres de Dragan Keserovic, est capable d'effectuer un travail défensif de bloc équipe et de zone de haut niveau.

Le TFC patient
C'est même Thiviers qui fait passer une grosse frayeur sur le banc du TFC, quand Traoré, très remuant tout le match, se débarrasse de Bost. Mais dans un angle fermé, il est obligé de se réaxer, et le gardien trélissacois en profite pour mettre le ballon en corner d'un tacle rageur (36e).
Les thibériens sont en train de réussir leur coup. Alors à la pause, Frédéric Venou doit recadrer ses joueurs. « J'ai demandé de la patience, de la répétition de passes sur les couloirs pour créer des décalages, on l'a appliqué en deuxième période », explique-t-il. Mais si la maîtrise est là, on ne peut pas en dire autant de la capacité à trouver les bonnes solutions dans la zone de finition.
Il faut passer l'heure de jeu pour que, suite à un renversement de jeu, les bleus ciel obtiennent un penalty, que le capitaine Agrain se charge de transformer. Thiviers a maintenant du mal à exister dans le jeu, les minutes passent et l'équipe semble accuser le coup physiquement.
La déception des thibériens est à la hauteur de leur belle partie,
eux qui ont cru longtemps à l'exploit.
© Sylvain Desgroppes.
Les minutes passent, et le match est de plus en plus âpre, fermé, avec beaucoup de duels. Malgré cette égalisation, et quelques difficultés, Thiviers croit en ses chances de faire chuter le favori et tenant du titre, et tient bon, espérant surprendre Trélissac en contre.
Ce qui n'arrivera pas. C'est donc l'épreuve des tirs aux buts qui va déterminer le vainqueur de cette coupe de la Dordogne. Une loterie, qui ne fait finalement qu'ajouter à la frustration et à la déception du perdant. Car Trélissac, peut-être plus lucide, l'emporte, sur un tir au but salvateur de... Cédric Agrain, encore. A Thiviers, il ne reste que la frustration...
Thiviers : « On est rentré sur le terrain sans complexe, avec la volonté de faire un gros match, et je suis fier de mes joueurs qui ont donné le maximum ce soir. Si on est réaliste, on gagne ce match. On savait évidement que Trélissac nous était supérieur, mais on marque vite et on gère très bien la première mi-temps, avec un gros travail tactique pour coulisser ensemble. Mais on a beaucoup donné sur ce premier acte, et on a souffert en deuxième période. Je regrette que cela se finisse comme ça pour les joueurs, qui ne méritaient pas ça. On aura vécu quand même une belle aventure, on a été à la hauteur du club ».
Trélissac B : « On a très mal entamé ce match, et cela aura été laborieux jusqu'au bout. Malgré la préparation que l'on avait fait, on s'est fait surprendre. Thiviers a ensuite beaucoup défendu, et bien, pour évoluer en contre. Après la pause, on a été mieux dans le jeu, et sur la maîtrise, c'est mérité. Mais si on est bien dans la conservation et la progression, on a du mal à enchaîner et à être dangereux dans les vingt-cinq derniers mètres. Thiviers aurait très bien pu gagner cette finale aussi ».

Thiviers (R4) – Trélissac B (R1)

Arbitres : Raphaël Maffioletti, assisté d'Armand Flores et David Ladoire.

Mi-temps : 1-0
Score final : 1-1 (3 tab à 4)

Buteurs : A. Dubut (2e) pour Thiviers. Agrain (pen 69e) pour Trélissac B.

Avertissements : Morel (33e), Aupetit (83e), Traoré (90e+1) pour Thiviers. Gay (40e), Brujaille Latour (63e), Bost (65e), Roche (83e), Kattari (90e) pour Trélissac B.
Expulsion : 0

Thiviers : Jaly – Saintonge, Q. Dubut, Aupetit, Morel – Ac. Filipe – Donda, A. Dubut (cap.), Top, C. Censier – Traoré. Entraîneur : Dragan Keserovic. Entrés en jeu : Bassri, Gottreau, Labrou.

Trélissac B : Bost – Fournier, Roche, Gay, Sidibé – Four, Brujaille Latour, Couty – Agrain, Demacon, Eustache. Entraîneurs : Frédéric Venou, assisté de Mourad Bennis. Entrés en jeu : Dumont, Kattari, Try.

 


Commentaires

FACEBOOK DISTRICT DORDOGNE PÉRIGORD

COMPTE TWITTER DISTRICT FOOTBALL DORDOGNE.

BLOG SPORT DE SYLVAIN DESGROPPE (SUD-OUEST)